Côte Normande

La route des bains de mer

De la Normandie, beaucoup retiennent d'abord le charme de sa côte, les grandes stations prestigieuses, les cabines de plage et les belles villas, les courses de chevaux et les grosses voitures.

 

Surchargée l'été, l'arrière saison y est plus praticable mais le mieux est encore de poser sa serviette de plage à l'écart des flux touristiques : entre Deauville et Cabourg, d'autres petites stations gagnent à être connues. 

 

La côte est également réputée pour son marché de l'antiquité très actif. De nombreuses ventes aux enchères sont organisées en saison ainsi que des salons spécialisés. 

 

Les havres de Port-Bail et de Barneville-Carteret, véritables petits estuaires, constituent un point de rencontre entre eau douce et eau salée. Le cordon dunaire n'étant pas complètement fermé, lorsque la mer monte, elle s'engouffre dans cette ouverture et se mêle aux rivières venues des terres, offrant ainsi au promeneur un spectacle saisissant tout en favorisant le développement d'une biodiversité exceptionnelle. 

 

Après avoir parcouru l'immense plage de sable s'étirant entre Port-Bail et Barneville-Carteret, le relief change du tout au tout à l'approche du Cap de Carteret : classé Espace Naturel Sensible, ce promontoire rocheux, domine le paysage en culminant à 80m mètres. Le "sentier des douaniers" constitue la balade idéale pour franchir le Cap et profiter d'une vue imprenable sur la mer et sur les îles anglo-normandes. 

 

Au détour d'un muret de pierre, il se peut que le promeneur croise le chemin de l'une des chèvres réintroduites depuis quelques années sur le secteur pour assurer l'entretien de la lande. 

 

La Côte des Isles abrite également le massif dunaire d'Hatainville, les plus hautes dunes perchées d'Europe. Là encore, le visiteur découvre un nouvel environnement : un paysage quasi lunaire, un océan de dunes de près de 900 hectares ponctués par des parties boisées et des mares où évoluent d'innombrables espèces animales, allant des oiseaux aux crapauds, en passant par les libellules. 

 

Le contraste est total quand, en s'éloignant un peu des côtes, le paysage littoral cède la place à un décor plus champêtre, fait de champs, de chemins bocagers et de vieilles demeures. Vue du ciel, la Côte des Isles pourrait se résumer à ces mots : "Un pays où la mer embrasse la terre."

Les étapes

La plage - Etretat

La côte des Isles

Les pieds dans le sable La Cale

Le Grand Hôtel - Cabourg

Les villas anciennes - Houlgate

Les Planches - Deauville

Le Casino Barrière - Trouville-sur-Mer